FAQ

Si vous vous chauffez déjà au gaz, vous économiserez environ 20% de combustible. Si en plus, vous changez de combustible, vous gagnerez la différence entre le prix de votre ancienne source de chaleur et le gaz.

Découvrez-en plus sur la rentabilité d’une chaudière au gaz à condensation.

Lorsque que l’eau passe de l’état vapeur à l’état liquide, elle libère une énergie non négligeable. C’est la récupération de cette énergie qui permet à une chaudière à condensation d’améliorer son rendement d’une dizaine de pourcents par rapport à une chaudière classique.

S’il y a une défaillance quelconque dans votre chaudière, une sécurité doit se mettre en marche. Si votre chaudière n’est pas entretenue correctement, rien ne prouve que ces systèmes de sécurité fonctionnent correctement. Et c’est le cas avec toutes les chaudières.

Le département chauffage d’Energreen vous propose toute une gamme de services liés à votre chaudière et à votre installation. Découvrez ces solutions simples et adaptées à vos besoins sur notre page dédiée à l’entretien et au dépannage chauffage.

Même si les matériels sont très sécurisés, un produit mal installé peut montrer des défauts de raccords en gaz et se révéler dangereux.

Il faut simplement que votre chaudière respecte les normes belges et que l’installation ait été agréée.

Jusque dans les année 90, on ne tenait pas compte de l’énergie que contenait l’eau sous forme vapeur dans les fumées de combustion. L’énergie développée ainsi par un combustible est appelée PCI (Pouvoir Calorifique Inférieur).

Depuis ces années, on considère l’énergie contenue dans cette eau, et cette énergie que peut développer un combustible s’appelle le PCS (Pouvoir Calorifique Supérieur).

Si un rendement est supérieur à 100%, c’est simplement que l’entreprise a décidé d’évaluer le rendement de sa chaudière en tenant compte du PCI, et non du PCS.

Il y a deux possibilités : soit vous avez un boiler, soit vous n’en avez pas.

Si vous avez un boiler, l’eau chaude est stockée dans celui-ci et est réchauffé par la chaudière lorsque celui-ci est froid.

Sinon, l’eau chaude est produite en direct en fonction de vos besoins. Attention cependant, vous ne pouvez avoir de l’eau chaude qu’à un seule endroit à la fois avec ce système.

Dans quasiment toutes les habitations, les radiateurs sont largement surdimensionnés, vous n’avez aucun besoin de changer vos radiateurs.

Oui, mais elle ne condensera pas nécessairement. Une chaudière ne peut condenser que si la température de retour d’eau est inférieure à 50 °C, ce qui est le cas tout le temps, hors période de grand froid. Durant ces périodes, la chaudière vous fournira de l’eau très chaude, assurant ainsi votre confort.

Vous souhaitez en savoir plus sur le système de condensation? Découvrez notre page dédiée au fonctionnement d’une chaudière à condensation.

Oui! Chaque système de chauffage, qu’il soit au mazout ou au gaz, nécessite un entretien régulier. C’est la garantie pour un rendement optimal de votre installation de chauffage.

Un entretien tous les 3 ans par un professionnel est obligatoire. Néanmoins, un entretien plus régulier ne peut qu’allonger la durée de vie de votre installation et vous prévenir des pannes éventuelles.

Le département chauffage d’Energreen vous propose toute une gamme de services liés à votre chaudière et à votre installation. Découvrez ces solutions simples et adaptées à vos besoins sur notre page dédiée à l’entretien et au dépannage chauffage.

Oui, il faut seulement avoir un conduit d’évacuation des fumées adapté, une évacuation de l’eau condensée et un accès au gaz.

Il est même possible de placer une chaudière au gaz à condensation dans un placard!

Ces chaudières nécessitent un bruleur de haute technologie, des revêtements intérieurs résistants aux milieux humides et des pièces conçues spécialement pour ces chaudières. Tout cela fait que le prix des chaudières à condensation est plus élevé que celui des chaudières traditionnelles.

Tuber votre cheminée permet de vous affranchir d’éventuels problèmes dans le futur. En effet, il est important que l’eau des fumées ne condense pas dans la cheminée car cela pourrait causer de lourds dommage à votre habitation. Le tubage de la cheminée doit être en acier inoxydable, afin de prévenir tout risque de corrosion dus aux condensats.

Depuis septembre 2012 chaque particulier peut changer de fournisseur de gaz/électricité à n’importe quel moment. Quel que soit son contrat actuel. Il doit uniquement respecter un délai de résiliation de 20 jours.

Ce n’est pas plus compliqué que ça : Vous changez de fournisseur quand vous le souhaitez!

Bonne nouvelle ! Tout ce dont vous avez besoin pour changer de fournisseur de gaz se trouve sur votre facture.

Que ce soit une facture d’acompte ou de régularisation, tout est bon.

Vous avez besoin de :

  • vos données personnelles: nom, adresse, etc
  • le code EAN de votre compteur

On vous demandera également de donner la date où vous souhaitez que la fourniture commence.

Respectez un délai de 20 jours, mais à part ça vous choisissez comme bon vous semble.

Attention : Les codes EAN pour le gaz et l’électricité sont différents !

Certains fournisseur demandent le numéro de votre compteur. Si c’est le cas, il se trouve sur votre facture.

Il peut arriver que le numéro de compteur soit nécessaire au changement de fournisseur. C’est par exemple utilisé comme double contrôle, pour éviter les abus.

Le numéro du compteur est composé de 8 chiffres et se trouve toujours sur le compteur même.

Il n’est pas à confondre avec le code EAN, qui est composé de 18 chiffres, et ne se trouve en général pas sur le compteur, mais obligatoirement sur vos factures.

Non, les chaudières à pellets fournissent les mêmes températures d’eau que les chaudières traditionnelles. Aucun besoin donc de modifier votre installation, en dehors de la chaudière bien sûr!

Vous souhaitez en apprendre davantage? Découvrez notre page dédiée au fonctionnement d’une chaudière à pellets.

Il existe deux systèmes d’amenée des pellets vers la chaudière: la vis sans fin ou l’aspiration.

  • Le système par vis sans fin est efficace mais nécessite de pouvoir placer le silo à pellets juste à coté de la chaudière, ce qui n’est pas forcément possible chez tout le monde.
  • Le système par aspiration est beaucoup plus flexible puisque le silo peut alors se trouver à une distance raisonnable de la chaudière (jusqu’à 8 mètres).

Vous souhaitez en apprendre plus sur ces deux systèmes? Visitez notre page dédiée au fonctionnement d’une chaudière à pellets.

Les chaudières à pellets nécessitent un entretien car elles utilisent un combustible solide. Il est conseillé de nettoyer l’intérieur de sa chaudière à intervalles réguliers et de vider le bac à cendre régulièrement également. Ces information dépendent de la marque de votre chaudière, nous vous conseillons de consulter le manuel fourni avec celle-ci ou de nous contacter pour avoir des informations plus précises.

Bien sûr! La solution dans ce cas est d’installer une tuyère qui longe un mur de votre maison. Cependant, dans ce cas, il faudra certainement demander un permis d’urbanisme. Par contre, si vous n’avez pas de cheminée, cela peut signifier que vous vous chauffez à l’électricité. Dans ce cas, changer de système de chauffage implique de très lourds travaux.

Du fait des hauts rendements des chaudières à pellets, un tubage de cheminée à double parois est vivement recommandé. Si la votre n’est pas tubée, il est toujours possible de l’inclure dans les travaux à réaliser.

NON, la chaudière est prévue pour les pellets uniquement. Utiliser un autre combustible peut s’avérer très dommageable pour votre chaudière. La vis sans fin amenant le pellet peut, si le combustible n’est pas adéquat, se bloquer et provoquer une panne, vous empêchant ainsi de vous chauffer correctement.

Vous souhaitez en savoir plus sur les granulés de bois utilisés pour votre chaudière? Visitez notre page dédiée au pellet et à sa fabrication.

La Région wallonne octroie une prime de base de 1 750 EUR pour l’installation d’un système de chauffage biomasse à alimentation automatique comme les chaudières à pellets.

Les chaudières à pellets ÖkoFEN et BlueBurn vendues par Energreen sont donc éligibles pour cette prime.

Certaines provinces accordent également une prime à l’installation d’une chaudière à pellets. Pour en savoir plus, n’hésitez pas à vous renseigner auprès de votre commune ou gouvernement provincial.

Apprenez-en davantage sur les primes disponibles pour les chaudières à pellets sur notre page dédiée.

Une mauvaise installation de chaudière à pellets peut entraîner une mauvaise combustion et réduire grandement le rendement de la chaudière. De plus, il y a un risque, si l’échappement n’est pas installé correctement, que des fumées refoulent dans la chaufferie. Ces risques existent avec toutes les chaudières.

Les chaudières disposent de systèmes de sécurité en cas de défaillance. Il n’y a aucune inquiétude à avoir quant au départ d’un incendie chez vous.

Nous préconisons toutefois un entretien régulier de votre chaudière. En effet, si votre chaudière n’est pas entretenue correctement, rien ne prouve que ces systèmes de sécurité fonctionnent correctement.

Le département chauffage d’Energreen est là pour vous et vous propose toute une gamme de services liés à installation de chauffage. Découvrez ces solutions simples et adaptées à vos besoins sur notre page dédiée à l’entretien et au dépannage chauffage.

En général, il faut compter deux jours de chantier pour avoir un système totalement fonctionnel.

Le silo est le système le plus courant pour stocker les pellets. Intégré à la chaudière ou extérieur avec système d’amenée de pellets dans la chaudière, le choix vous appartient ! Néanmoins, les silos extérieurs, représentent une capacité de stockage bien plus importante que les silos intégrés.

Non, la chambre de combustion étant fermée, il n’y a aucun risque que de la suie, de la poussière ou des étincelles s’échappent de la chaudière. Les pellets, lors du remplissage, ne génèrent pas de poussières non plus et ne dégagent pas d’odeur nauséabonde.

Non, les cendres issues de la combustion des pellets dans la chaudière ne représentent que 1% de la masse des pellets brûlés.

Pour tout savoir sur le pellet, sa fabrication et sa composition, découvrez notre page dédiée aux granulés de bois et au pellet en Belgique.

Non, les chaudières à pellets sont automatisées. Les seules actions que vous avez à faire sont remplir le silo et la décrasser en cas de besoin.

Tout comme une chaudière à mazout, s’il y a une pénurie de combustible (dans ce cas-ci des granulés de pellet), votre chaudière s’éteindra.

Non, des systèmes de sécurité ont été prévus par les fabricants pour que l’utilisation des chaudières à pellets soit absolument sans risque.

Oui, c’est réellement économique : le prix du pellet sera stable dans le futur car celui-ci est majoritairement dû au transport et à la main d’œuvre.

Comme toutes les chaudières, une chaudière à pellets ne sert qu’à chauffer de l’eau. Cette eau peut ensuite être utilisée comme vous le voulez et selon les besoins de votre habitation : passer dans des radiateurs, passer dans un plancher chauffant, générer de l’eau chaude sanitaire. C’est votre système hydraulique  et votre régulation qui gère votre chauffage, pas votre chaudière.

Outre la place qu’occupe la chaudière, il faut prévoir environ 50 centimètres sur les cotés et derrière la chaudière pour sa maintenance. Avoir un espace libre d’un à deux mètres à l’avant de la chaudière permettra de faciliter son nettoyage et la vidange des cendres.

Une chaudière à pellets se connecte facilement à votre installation existante. Un départ d’eau, un retour d’eau, une évacuation des fumées et une alimentation électrique sont suffisants.

Pour en connaître davantage sur le fonctionnement d’une chaudière à pellets consultez notre page dédiée.

Les silos textiles courants ont une surface au sol comprise entre 1 et 6 m², pour des capacités comprises entre 450 kg et 9 tonnes.

Vous souhaitez en savoir plus sur le stockage des pellets? Découvrez notre page dédiée au fonctionnement d’une chaudière à pellets.

Il est conseillé de stocker ses pellets dans un endroit sec et à l’abri des intempéries. En effet, les pellets ont tendance à absorber l’humidité, ce qui, à terme, le rend inutilisable.

Apprenez-en davantage sur notre page dédiée au fonctionnement d’une chaudière à pellets.

Oui, la loi impose un ramonage annuel des cheminées pour les installations de production de chaleur au bois.

Le pellet est un bâtonnet cylindrique issu de la compression des déchets de scieries (notamment les sciures et les copeaux). Les résines contenues naturellement dans le bois leur permet de garder leur forme.

Oui! Le pellet est un combustible à part entière. Il faut savoir qu’en Suisse, en Autriche et dans les pays du Nord, environ 60 % des nouvelles constructions sont équipées de système de chauffage au pellet. Cela garantit un bel avenir au pellet.

Le prix des pellets est globalement stable au cours des années. La période la plus favorable pour acheter vos pellets est cependant en été (de Mai à Septembre), où les prix sont plus faibles qu’en hiver.

Oui, trouver des pellets est facile. Pour pouvez trouver des sacs de pellets dans les stations services. Si vous n’avez pas de station-service qui vend des pellets proche de chez vous, vous pouvez les faire livrer à votre domicile.

Lors de sa croissance, un arbre absorbe du CO2 contenu dans l’atmosphère. Brûler ce bois ne peut pas générer plus de CO2 que celui qui a été consommé durant la croissance de l’arbre. Le bilan carbone est donc neutre, ce qui fait du pellet un combustible écologique, pour peu que la forêt soit exploitée de manière raisonnée.

Normalement non. Si vous achetez des pellets de bonne qualité, vous êtes certains qu’aucun additif ou dérivé pétrolier n’a été ajouté durant la fabrication des pellets. Un bon point pour l’environnement.

Vous souhaitez en savoir plus sur les granulés de bois utilisés pour votre chaudière? Visitez notre page dédiée au pellet et à sa fabrication.

Dans une cheminée, la combustion est lente et les résines peuvent s’évaporer, rendant votre conduit de cheminée gras et inflammable. Dans une chaudière ou un poêle à pellets, la combustion rapide et contrôlée assure une combustion totale de la matière et de la résine.

Les pellets issus de résineux sont meilleurs que ceux issus de feuillus car ils contiennent plus de résine, ce qui assure une meilleure résistance mécanique au pellet.

Pour tout savoir sur le pellet, sa fabrication et sa composition, découvrez notre page dédiée aux granulés de bois et au pellet en Belgique.

Vous pouvez utiliser les cendres pour votre jardin. En les mélangeant avec du compost, vous obtiendrez un très bon engrais pour vos plantes.

Oui, il est très important de stocker votre pellet dans un endroit sec et à l’abri des intempéries. Si tel n’est pas le cas, ceux-ci ont tendance à gonfler et deviennent inutilisables. Il est également conseillé de ne pas stocker vos pellets plus d’un an pour qu’ils n’absorbent pas trop d’humidité.

Plusieurs conditionnements de pellets existent. Soit en sac de 10, 15 ou 20 kg, soit en « big bag » (grand sac d’un mètre cube, environ 600 à 700 kg), soit en palette de sacs, soit en vrac. Si vous choisissez une livraison en vrac, un camion souffleur viendra chez vous remplir votre silo.

En cas de changement de combustible, on peut effectuer les conversions approximatives suivantes :

1000 litres de Mazout équivalent à 2000 kilogrammes de pellets, soit environ 3 mètres cubes de stockage

1000 mètres cubes de gaz équivalent à 2000 kilogrammes de pellets, soit environ 3 mètres cubes de stockage

Si vous connaissez votre besoin d’énergie précisément, sachez que la norme « DIN + » assure une énergie de 5 kWh par kilogramme de pellet, soit l’énergie contenue dans un demi litre de mazout ou un demi mètre cube de gaz.

L’énergie nécessaire à la fabrication des pellets ne représente qu’environ 4% de l’énergie qu’ils peuvent libérer. C’est nettement mieux que les sources d’énergie « standard », à savoir le mazout (15%) et le gaz (10%).

La qualité des pellets est primordiale pour que votre installation fonctionne correctement. Préférez toujours les pellets certifiés « DIN plus » car leur qualité est garantie.

Vous souhaitez en savoir plus sur les granulés de bois à utiliser pour votre chaudière à pellets? Visitez notre page dédiée au pellet et à sa fabrication en Belgique.

Contrairement aux vannes manuelles, les têtes thermostatiques mesurent la température de la pièce et se ferment lorsque la température adéquate est atteinte. Vous ne chauffez donc pas inutilement votre habitation.

Il s’agit d’un liquide ou d’un gaz qui se dilate sous l’effet de la chaleur et qui vient pousser un piston. Ce piston permet de fermer plus ou moins l’arrivée en eau du radiateur, régulant ainsi sa capacité de chauffe.

Les vannes thermostatiques, appelées également têtes thermostatiques, remplacent les vannes traditionnelles de vos radiateurs et régulent automatiquement la circulation d’eau dans le radiateur en fonction de la température ambiante.

Apprenez-en davantage sur notre page dédiée aux vannes thermostatiques.

Les constructeurs avancent des économies allant jusqu’à 20% de votre consommation, en se basant sur une programmation de la tête thermostatique pour avoir une température de 17 °C la nuit.

Pour en connaître davantage sur les vannes thermostatiques dites intelligentes, consultez notre page dédiée.

Il faut savoir que les robinets thermostatiques s’usent avec le temps. L’usure se manifeste par un temps de réponse plus long et une imprécision dans la consigne. Cela est notamment vrai pour les robinets de plus de 15 ans. Cette usure diminue l’efficacité de votre système.

Consultez également notre FAQ sur les avantages des  vannes thermostatiques.

Non. Même si les vannes thermostatiques sont des modèles constructeurs, des adaptateurs existent et permettent d’installer des têtes thermostatiques sur quasiment toutes les vannes existantes.

Vous souhaitez en apprendre davantage sur les vannes thermostatiques? Visitez notre page dédiée aux têtes thermostatiques intelligentes.

Une vanne manuelle ne détecte pas la chaleur de la pièce. Elle ne peut donc pas réguler le débit d’elle-même pour arriver à une température de consigne. Avec des vannes manuelles simples, le débit d’eau chaude dans votre radiateur est constant pour une position donnée. Ainsi, il arrive que votre pièce soit surchauffée et que votre confort en pâtisse.

Les vannes et têtes thermostatiques permettent de réguler la puissance de chauffage de vos radiateurs, pour vous apporter plus de confort et vous permettre d’effectuer des économies d’énergie.

Vous souhaitez en savoir plus? Découvrez notre page dédiée aux vannes thermostatiques intelligentes.

Ceux-ci sont multiples. D’abord, vous pouvez voir précisément la température de consigne, et non un simple chiffre à partir duquel il faut effectuer une correspondance. De plus, les têtes électroniques sont programmables, si bien qu’en fonctionnement normal, vous n’avez pas à y penser: elles adaptent automatiquement le débit d’eau chaude entrant dans le radiateur en fonction de la programmation que vous avez effectué.

Ces têtes disposent également de certaines spécificité comme la fonction « fenêtre ouverte », qui leur permet de couper automatiquement le chauffage lorsque vous aérez votre habitation.

Enfin, le temps de réponse de ces têtes est très rapide (quelques secondes au maximum) et vous permettent ainsi d’effectuer un maximum d’économies.

Apprenez-en davantage sur les vannes thermostatiques intelligentes sur notre page dédiée.

Envie de rester informé? Voici nos actualités