Certificat PEB

Réglementation
et certificat PEB

 

  • Qu’est-ce que la PEB?
  • Le certificat PEB
  • Le niveau E

Qu'est-ce que la PEB?

La PEB est la réglementation en matière de Performance Énergétique des Bâtiments. Elle s’applique à l’ensemble des bâtiments et mesure la performance énergétique et le climat intérieur de l’habitation. À cet effet, elle prend en compte la quantité d’énergie effectivement consommée pour répondre aux besoins du bâtiment en matière de:

  • Chauffage
  • Production d’eau chaude
  • Système de refroidissement
  • Ventilation
  • Éclairage

La méthode de calcul du score PEB se base sur le bilan énergétique du bâtiment pour un usage standardisé. Pour cela, il faut calculer les besoins en énergie de l’habitation ainsi que les consommations d’énergie nécessaires pour les satisfaire. Pour un logement, cette méthode prend en compte l’isolation thermique, les caractéristiques techniques et les équipements du bâtiment.

La Wallonie, la Flandre et la Région de Bruxelles-Capitale ont chacune leur propre réglementation PEB.

Le certificat PEB

Le certificat PEB a pour objectif de classer la performance énergétique d’un bâtiment au moyen de plusieurs indicateurs:

  • Classe énergétique
  • Consommation totale et spécifique d’énergie primaire
  • Présence d’énergie renouvelable

Le classement énergétique s’effectue sur une échelle qui va de A, le plus économe, jusqu’à G, le plus énergivore. Ce certificat a aussi un but informatif: il contient des recommandations d’amélioration pour générer des économies d’énergie afin d’améliorer la performance énergétique.

Le niveau E

Le niveau E exprime le rendement énergétique d’une habitation. La méthode de calcul du niveau E (ou Ew) tient compte de paramètres tels que le rendement du chauffage et de la production d’eau chaude. Plus votre niveau E est bas, moins vous consommez d’énergie, et donc plus vous économisez.

Voici quelques recommandations utiles pour diminuer l’impact de votre consommation de chauffage et obtenir un meilleur score PEB:

  • Ne pas installer de radiateurs devant une vitre.
  • Choisir une régulation qui permet à la chaudière, lorsqu’elle est coupée, de se refroidir.
  • Isoler vos tuyaux de chauffage.
  • Prévoir une régulation pour la pompe de circulation.
  • Dimensionner correctement l’installation de chauffage selon les besoins réels.