Rentabilité Flandre

Rentabilité du photovoltaïque en Flandre

 

En Flandre, le secteur photovoltaïque fonctionne sans prime particulière.

La Région flamande estime que le rendement des installations modernes suffit à justifier les investissements. Dès lors, elle n’octroie plus de certificats verts pour les nouveaux producteurs d’électricité verte.

Rien ne change pour les anciens producteurs qui pourront toujours recevoir et revendre des certificats verts.

Pour les nouveaux prosumers, la priorité est donnée à l’autoconsommation.

Rentabilité du photovoltaïque en Flandre

En Flandre, misez sur l’autoconsommation

Faisant suite à la décision de la Cour constitutionnelle de valider le recours du régulateur flamand de l’électricité, la VREG, d’annuler le compteur d’électricité “qui tourne à l’envers” pendant encore 15 ans*, voici un état des lieux de la rentabilité du photovoltaïque en Flandre.

*Voir notre article publié dernièrement “Photovoltaïque 2021: Aperçu des futurs changements législatifs

Concrètement, cela signifie, pour tous les détenteurs d’une installation photovoltaïque en Flandre, le placement par le GRD d’un compteur digital permettant de calculer précisément ce qui est réinjecté sur le réseau (produit et non utilisé), et prélevé, via la consommation provenant du réseau (le solde étant l’autoconsommation). Cette installation généralisée de compteurs intelligents est en cours et certains producteurs bénéficient encore du système de compteur tournant à l’envers. Tant que le GRD n’a pas installé de compteur digital, le compteur tournera encore à l’envers.

Afin de pallier la diminution de la rentabilité du photovoltaïque à la suite de cette nouvelle politique, le gouvernement flamand va octroyer une compensation pour garantir un rendement moyen de 5% (sur base d’un prix d’achat moyen). Cette compensation unique sera calculée selon la puissance de l’installation, la date de placement du compteur digital, la date d’installation et les éventuelles primes déjà perçues.

Pourquoi autoconsommer est-il important?

Autoconsommer son énergie signifie consommer en direct l’énergie qui est produite. Autrement dit, la consommation intervient au moment-même où l’énergie est produite.

Pour pouvoir calculer concrètement cette autoconsommation, il faut que le prosumer (contraction des mots producteur et consommateur) dispose d’un compteur digital (dit intelligent) qui mesure séparément ce qui est produit et injecté sur le réseau et ce qui est consommé et donc prélevé du réseau. Le solde, ou cette différence, représente l’autoconsommation.

Autoconsommer son énergie est important afin de diminuer de façon conséquente son besoin en électricité provenant du réseau. En effet, le redevance prosumer étant basée sur la partie « prélèvement » d’électricité, au plus vous autoconsommer, au moins vous payerez de frais pour l’utilisation du réseau. La partie qui est (ré)injectée sur le réseau est quant à elle valorisée via le rachat par le fournisseur d’électricité et exempte de frais.

Produire et consommer son énergie | Energreen

Profils-types de prosumer:

  1. Vous ne produisez pas assez d’énergie et avez besoin d’électricité: Vous utilisez le réseau et payez votre électricité avec l’ensemble des frais comme tous les consommateurs au prix d’environ 28c/kWh.
  2. Vous produisez trop d’électricité: Vous revendez votre électricité au réseau à un prix réduit d’environ 5c/kWh via un contrat de rachat d’électricité avec votre fournisseur.
  3. Vous utilisez ce que vous produisez: Vous autoconsommez. En général, l’autoconsommation tourne autour entre 20 et 40%.

Comment augmenter votre autoconsommation?

Pour pouvoir autoconsommer votre énergie, il est nécessaire de la stocker. Ce stockage de votre propre énergie peut se faire via des systèmes qui capteront l’énergie au moment où elle est produite pour l’injecter, non pas dans le réseau commun de distribution, mais vers un appareil au sein de votre habitation.

L’objectif de ce stockage en autoconsommation est de stocker le pic d’énergie solaire non consommé en direct pour l’utiliser à un autre moment de la journée, où vos besoins en électricité sont plus importants.

Attention toutefois qu’il existe un plafond à l’autoconsommation. En effet, il y aura toujours des journées avec de faibles ensoleillements, où il y aura besoin de beaucoup d’énergie. Il n’est donc pas question ici d’autonomie énergétique, mais bien d’une optimisation de votre autoconsommation.

Solutions d’autoconsommation

Le boiler thermodynamique

C’est une excellente solution renouvelable et rentable pour chauffer votre eau sanitaire en réalisant des économies.

En combinaison avec votre installation photovoltaïque, un boiler thermodynamique vous permettra d’augmenter votre autoconsommation de 15%.

Tout savoir sur le boiler thermodynamique

 

Les pompes à chaleur air-air sont une solution pour remplacer non seulement votre chauffage au gaz, mazout, ou électrique mais vous permettre également d’avoir de l’air frais en été. Cette solution vous permet d’augmenter votre autoconsommation de 15 à 20% avec votre installation photovoltaïque.

  • La nature vous fournit, gratuitement, jusqu’à 75 % de l’énergie nécessaire à votre chauffage. La pompe à chaleur offre une rentabilité élevée et un confort optimal pour des coûts d’exploitation réduits. Elle soutire les calories de chaleur naturellement présentes dans l’air extérieur pour les libérer dans le réseau de distribution de chauffage.
  • Elle fonctionne sans cheminée, est silencieuse et sa source d’approvisionnement en énergie est inépuisable.

La batterie domestique de stockage

C’est l’une des meilleures solutions pour augmenter votre autoconsommation d’environ 35% et permet d’utiliser le soir l’énergie stockée en journée sans devoir prendre le courant du réseau.

Cela permet de réduire la réinjection dans le réseau et de diminuer les frais prosumer lors d’une installation photovoltaïque avec compteur à double flux.

 

En savoir plus sur la batterie de stockage

Couple mature ayant investi sereinement avec Energreen