FAQ

Les primes et autres avantages fiscaux sont uniquement là pour rendre l’énergie photovoltaïque aussi compétitive que les sources d’énergie fossiles.

L’EPIA, l’agence Européenne du Photovoltaïque prévoit la parité d’ici moins de vingt ans. Cela signifie que dans moins de vingt ans, l’électricité issue du photovoltaïque n’aura plus besoin de subsides pour être moins chère que l’électricité produite par une centrale classique. Les primes vont donc diminuer chaque année pour disparaître totalement.

Wallonie

  • En 2012, on observe une baisse des primes qui concerne surtout le nombre de certificats verts octroyés.
  • En 2014, le régime des certificats verts est supprimé pour être remplacé par la prime Qualiwatt.
  • En 2018, le mécanisme de soutien Qualiwatt a été supprimé. Le secteur photovoltaïque fonctionne depuis lors sans prime particulière. La Région wallonne estimant en effet que le rendement des installations photovoltaïques d’aujourd’hui suffit à justifier les investissements. Elle n’octroie dès lors plus de prime pour les nouveaux producteurs d’électricité verte.

Bruxelles

  • En 2020, les certificats verts octroyés pour les nouvelles installations résidentielles diminuera. Le nombre de CV octroyés dépendra de la classe de puissance de votre installation.

Flandre

  • Depuis 2015, la Région flamande n’octroie plus de prime pour le photovoltaïque. Le système des certificats verts a lui aussi été abandonné en 2014.

Vous souhaitez en savoir plus sur les aides au photovoltaïque? Consultez notre page dédiée à la rentabilité du photovoltaïque.

Envie de rester informé? Voici nos actualités